Compte tenu de l’évolution favorable de la situation sanitaire observée dans la faune sauvage française et de l’absence de cas récent dans les zones de provenance des oiseaux migrateurs présents ou circulant sur le territoire national, le niveau de risque épizootique d’influenza aviaire passe d’ « élevé » à « modéré » sur l’ensemble du territoire métropolitain.

small icone pdfTéléchargez l'arrêté