Chasse des oies: Willy Schraen et Alain Durand ont défendu ardemment la cause des chasseurs de migrateurs !

188 rencontre FNC S Royale

La première rencontre entre la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs Willy Schraen et Alain Durand Vice-Président a eu lieu ce jeudi pour faire le point sur les dossiers prioritaires de la chasse française, en particulier celui de la chasse des oies en février.

 

small icone pdfLire le communiqué

Chasse des oies en février: la ministre refuse la proposition de dérogation !

"Une fois encore, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, vient de refuser la proposition de dérogation, pourtant très argumentée sur le plan juridique, que la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) lui avait transmise dès le 22 décembre 2016 et qui contenait des solutions innovantes en matière de gestion des quotas d'oies, afin de permettre leur chasse contrôlée en février.
Pourtant dans un courrier reçu par le président de la FNC le 19 janvier, (et curieusement daté du 6 janvier) la ministre reconnaît que l'oie cendrée est très abondante et pose de nombreux problèmes de dégâts dans plusieurs pays, au point d'en appeler à la mise en place d'un plan de gestion international. Plan qui sera sans doute préférable aux destructions massives opérées aujourd'hui, notamment en Hollande, mais qui ne résoudrait en rien, et quoi qu'on en dise, le problème des périodes de chasse des oies en France..."

small icone pdfLire la suite du communiqué

Les chasseurs exclus du conseil d'administration de l'AFB !

"Un arrêté du 4 janvier dernier du ministère de l'Environnement vient de fournir la composition du Conseil d'Administration de l'Agence française pour la Biodiversité (AFB).
C'est sans surprise que les représentants de la chasse française -à la différence de ceux de la pêche et des ONG environnementales- ont fait le constat de leur absence dans ce Conseil. Crime de lèse-majesté : à l'occasion de la loi Biodiversité, ils n'avaient pas voulu laisser filer l'Office National de la Chasse et de la Faune sauvage -et plus encore l'essentiel de ses ressources, payées par les permis des chasseurs- dans l'AFB."

small icone pdfLire la suite du communiqué