Les « Chasseurs en colère » manifesteront le 10 février prochain au Pont de Normandie !

225 pont normandieLe mouvement des « Chasseurs en colère » organise le samedi 10 février prochain, au Pont de Normandie (côté Seine-Maritime), de 14 heures à 19 heures, un rassemblement pacifique pour manifester sa désapprobation face à l’intolérance du ministre de l’Ecologie, Nicolas Hulot. L’interdiction de la chasse des oies en février s’avère tout à fait incompréhensible vu l’importance des effectifs en Europe et les dégâts considérables qu’ils causent aux cultures.

Notre ministre de tutelle n’a pas choisi la voix de la raison en n’accordant pas une dérogation tout à fait justifiée aux chasseurs de France. Il préfère indirectement encourager le gazage des oies dans les états européens plus au Nord. Pire encore, il a tenté de troquer la chasse des oies contre l’interdiction du piégeage du renard.

Face à ces positions dogmatiques et infondées, la fédération des chasseurs de Seine Maritime comprend la colère des chasseurs de migrateurs et encourage les chasseurs seinomarins à participer à ce rassemblement pacifique afin de montrer leur détermination.

Communiqué de la fédération des chasseurs de Seine Maritime

Chasseurs et agriculteurs : un retour au dialogue sous haute tension !

" A la demande de la Fédération Nationale des Chasseurs, une délégation conduite par Willy Schraen a rencontré mardi Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, accompagnée d’une délégation, afin d’aborder sans tabous et en toute franchise les sujets qui concernent directement la chasse et le monde agricole.

Dans une ambiance tendue la présidente de la FNSEA et ses collègues présents ont reproché avec véhémence au président de la FNC ses propos très tranchés sur la remise en cause d’une partie de l’indemnisation des dégâts de gibier, sur l’action conduite au Parlement pour obtenir l’interdiction à court terme des néonicotinoïdes, sur notre soutien pour l’interdiction rapide du glyphosate, sur la responsabilité des agriculteurs dans la disparition du petit gibier et sur le caractère trop limité des expérimentations de type Agrifaune. (...)"

small icone pdfLire la suite du communiqué de presse

Les vœux du Président Alain DURAND pour l'année 2018

Chers adhérents,
 
Ce début de nouvelle année est l’occasion pour votre Conseil d’Administration et moi-même, de vous souhaiter tous mes vœux 2018, remplie de bonheurs cynégétiques. C’est aussi l’occasion de faire le point sur l’actualité de notre fédération.
 
Ces derniers mois ont en effet été riches en évènements de toute sorte. Pour certains d’entre eux, ils ont pu engendrer le doute, voir la suspicion.
 
Je me devais donc de vous rassurer sur les actions et l’état d’esprit de votre fédération.

Lire la suite...

Chasse des oies: le président Durand interpelle les députés et les sénateurs de Seine-Maritime !

Madame, Monsieur,

La lecture du communiqué du 18 janvier publié par notre président national Willy Schraen m’attriste au plus haut point. Il résume une situation grotesque dont les victimes sont une fois de plus les chasseurs de migrateurs.

Alors que nous travaillons depuis plusieurs mois sur une demande de dérogation pour la chasse des oies en février tout à fait recevable, nous nous sommes confrontés à la position intransigeante de notre ministre de l’Écologie Nicolas Hulot. Nous ne pouvions accepter ce chantage qui consistait à permettre la chasse des oies contre la suppression des mustélidés et du renard de la liste des espèces « nuisibles ».

Lire la suite...